Yasmina Khadra

Yasmina Khadra

biographie

Yasmina Khadra est un écrivain algérien née le 10 janvier 1955 à Kenadsa, l’actuelle Wilaya de Bechar (Sahara Algérien).
 

Il est l’enfant d’un officier de l’ALN, blessé en 1958. Alors qu’il est âgé de neuf ans, son père l’envoie à l’école des cadets de la Revolution d’El Mechouar à Tlemcen afin qu’il soit formé au grade d’officier. Il ressort sous-lieutenant de l’académie militaire de Cherchell à 23 ans, avant de servir en tant qu’officier dans l’armée Algérienne dans les années 1990. Il est l’un des principaux responsables de la lutte contre l’AIS et ensuite contre le GIA, plus particulièrement en Oranie. Il devient commandant par la suite, avant de faire valoir ses droits à la retraite et de quitter l’armée algérienne afin de se focaliser sur l’écriture en 2000.

Il écrit son premier recueil de nouvelles alors qu’il est âgé de 18 ans. Celui – ci parait onze ans après en 1984. Trois recueils de nouvelles seront publiés par la suite sous son propre nom en 1984 et en 1985. Il remporte avec ceux – ci de nombreux prix littéraires tels que celui du Fonds international pour la promotion de la culture (UNESCO), en 1993. Durant onze ans, il écrit sous plusieurs pseudonymes et travaille en étroite collaboration avec des journaux algériens et étrangers, afin de défendre les écrivains algériens.
En 1997, son œuvre Morituri, parait en France et lui permet de se révéler au grand public sous le pseudonyme de Yasmina Khadra, pour lequel il opte définitivement par la suite. Ce pseudonyme se constitue en effet des deux prénoms de son épouse. Il révèle sa véritable identité dans L’écrivain, son roman autobiographique.

Il touche des millions de lecteurs à travers le monde, avec de nombreuses œuvres qui seront adaptées au cinéma, au théâtre, en chorégraphie, en bande dessinée et qui seront traduites dans 53 langues et éditées dans 56 pays. Il entre dans le dictionnaire des noms propres en 2013, il publie La Dernière Nuit du Rais en 2015 et co – scénarise La Route d’Istanbul avec le cinéaste Rachid Bouchareb en 2016. Il remporte de nombreuses distinctions telles que le Prix des librairies en 2006, le Grand prix de littérature Henri – Gal en 2011, le trophée 813 pour le meilleur polar francophone.

Ces ouvrages de référence, avec Morituri sont, par ordre d'écriture : Les Hirondelles de Kaboul (2002), L'Attentat (2005), Les Sirènes de Bagdad (2006), Ce que le jour doit à la nuit (2008), La Dernière Nuit du Raïs (2015), Les Vertueux (2022)

Ouvrages de référence de Yasmina Khadra
Ce que le jour doit à la nuit

Ce que le jour doit à la nuit

(4017)

Les séries de Yasmina Khadra
Les livres de Yasmina Khadra
Les sirènes de Bagdad

Les sirènes de Bagdad

(1316)

Ce que le jour doit à la nuit (BD)

Ce que le jour doit à la nuit (BD)

(22)

L'attentat

L'attentat

(4776)

Les Hirondelles de Kaboul

Les Hirondelles de Kaboul

(3229)

Khalil

Khalil

(1352)

L’équation africaine

L’équation africaine

(965)

Les anges meurent de nos blessures

Les anges meurent de nos blessures

(635)

La dernière nuit du Raïs

La dernière nuit du Raïs

(872)

Dieu n'habite pas La Havane

Dieu n'habite pas La Havane

(790)

À quoi rêvent les loups ?

À quoi rêvent les loups ?

(609)

Voir les 10 suivants